Retranscription

L’association Think Smart Grids (anciennement Réseaux Electriques Intelligents – Smart Grids France) a été créée en avril 2015 avec le but de promouvoir la filière française des réseaux électriques intelligents en France et à l’étranger. Aujourd’hui, cette filière française a des acteurs qui sont dans l’excellence, que ce soit des grandes entreprises, des PME, des centres de recherche, des universités, nous avons des acteurs qui sont au top mais, au fond qui ne travaillent pas suffisamment ensemble. Ils ne se connaissent pas ou vont ponctuellement mener des partenariats. L’idée c’est que si tous ces acteurs et parties prenantes des smart grids en France travaillaient de façon conjointe et durable, la filière française des smart grids pourrait développer des synergies et accroître son potentiel notamment commercial en France et à l’étranger et créer des emplois.

Aujourd’hui, la France est en tête des investissements de recherche et développement en matière de smart grids. La France se donne vraiment les moyens d’avoir une filière industrielle qui soit parmi les plus performantes d’Europe. Elle est déjà très performante aujourd’hui mais c’est évident que c’est en investissant dans la recherche qu’on aura cette longueur d’avance qui nous permettra d’être parmi les meilleurs.

Depuis 2008, nous avons dépensé plus de 508 millions d’euros pour la R&D et au niveau européen nous sommes les premiers devant la Grande Bretagne et l’Allemagne. On n’est pas les premiers en nombre de démonstrateurs mais en termes de chiffres d’investissements dans la R&D qui montre la mesure que les pouvoirs publiques portent à cette nécessité d’être parmi les premiers à minima en Europe dans ce domaine des smart grids. Si on regarde en dehors de l’Europe, nos collègues japonais sont très intéressés par ce qui se passe aujourd’hui en France et nous regardent comme un potentiel modèle pour pouvoir changer leur modèle électrique.