Le gouvernement a publié, le jeudi 23 avril 2020, les décrets de la Stratégie française pour l’énergie et le climat, composée de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), à horizon 2028, et de la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC).

La crise sanitaire en cours n’a donc pas modifié le calendrier ni les ambitions de l’exécutif, ce que souligne le gouvernement dans un communiqué : « la publication, malgré la crise, de ces textes structurants pour tous les secteurs d’activité marque la volonté du gouvernement de maintenir pleinement son ambition écologique ».

La SNBC fixe ainsi la feuille de route pour permettre à la France d’atteindre la neutralité carbone à horizon 2050, un objectif désormais fixé par la loi. Cette transition vers une économie bas-carbone prévoit notamment la fermeture des centrales au charbon, le remplacement d’un million de chaudières au fioul ou le développement de la mobilité électrique.

La Stratégie française pour l’énergie et le climat promet une « décarbonation de tous les secteurs d’activités »

La PPE définit quant à elle la trajectoire énergétique du pays pour les 10 prochaines années. Le texte vise notamment à porter la part des renouvelables à 33% du mix électrique en 2030 et à réduire la part du nucléaire à 50% en 2035. Plus globalement, cette PPE ambitionne une baisse de 40% de la consommation d’énergies fossiles dès 2030.

« Nous publions aujourd’hui des textes écologiques structurants, qui impliquent la décarbonation de tous les secteurs d’activités et qui incarnent notre volonté intacte de poursuivre la transition écologique de notre pays. Les transformations engagées depuis le début du quinquennat pour réduire globalement nos émissions de gaz à effet de serre dans les transports, comme dans l’industrie, l’énergie ou encore les déchets sont aujourd’hui pleinement confirmées » a ainsi déclaré Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire.