A partir de début avril 2021, la société Gérédis, gestionnaire de la distribution d’électricité du SIEDS (Syndicat d’énergie des Deux-Sèvres), va installer 160 000 compteurs Linky dans le département, essentiellement en zone rurale, pour un budget total de 35 millions d’euros. Le déploiement devrait être achevé en 2026.

Enedis a déjà déployé 30 millions de compteurs Linky, couvrant 95% du réseau de distribution métropolitain qu’il gère. Les 5% restant sont sous la compétence d’Entreprises Locales de Distribution, comme Gérédis dans les Deux-Sèvres.

Cette spécificité va permettre au gestionnaire de déployer un compteur Linky “sur mesure”, ayant fait l’objet de modifications pour s’adapter au territoire, et dont les données collectées seront gérées à Niort.

Nous sommes un territoire rural avec deux à trois fois moins de clients par kilomètre de ligne. (…) Un groupe de travail a été formé dont les premières réunions ont commencé fin 2019. La crise du Covid est ensuite intervenue et puis nous avons préféré retarder l’opération pour discuter avec les nouveaux élus venus avec les élections municipales de 2020 “, indique Sébastien Guindet, directeur général de Gérédis.

Deux-Sèvres : pour Gérédis, Linky est “une brique essentielle de la transition énergétique

Gérédis voit dans le compteur Linky “une brique essentielle de la transition énergétique “, notamment parce qu’il facilite l’intégration des renouvelables sur le réseau. “Avec ce compteur, nous allons pouvoir optimiser la production locale d’énergie, sachant que déjà plus de la moitié de cette énergie distribuée est d’origine durable (éolien, photovoltaïque, hydraulique et biomasse). Ces smarts grids ou réseaux intelligents ne sont pas réservés aux aires urbaines, ils peuvent aussi être bénéfiques à l’ensemble d’un territoire comme les Deux-Sèvres “, précise Sébastien Guindet.

Ce déploiement sera associé à une démarche durable, via un recyclage avancé des composants des compteurs obsolètes démontés à cette occasion.