Fin février 2021, dans l’Indre, la société BayWa r.e a mis en service un parc photovoltaïque de 30 MWc, baptisé “Blueberry”, sur les anciens terrains militaires du site de La Martinerie, près de Chateauroux.

Les 87 552 panneaux photovoltaïques occupent désormais 35 des 90 hectares de l’ancienne base militaire. « Ces terrains impropres à un usage agricole seront ainsi valorisés dans le cadre de la transition énergétique », expose la société BayWa r.e, spécialisée dans la revalorisation d’anciens terrains militaires et maître d’oeuvre du projet. Le parc pourra alimenter en électricité l’équivalent de 17.000 personnes, soit le tiers de la population de Châteauroux.

BayWa r.e a par ailleurs lancé des études pour déployer un second parc photovoltaïque sur le site de La Martinerie. Ce projet d’extension de 35 hectares, nommé “Greenberry”, pourrait voir le jour en 2022, pour une mise en service en 2023.

Une initiative représentative du dynamisme du photovoltaïque dans l’Indre

Ces initiatives témoignent du succès de l’énergie solaire dans le département. Au 1er janvier 2021, le photovoltaïque au sol représentait, en puissance, seulement 12% des projets renouvelables raccordés au réseau dans l’Indre. Mais cette part grimpait à 31% sur l’ensemble des projets construits, autorisés ou en cours d’instruction.

Avec le raccordement de Blueberry, la puissance installée atteint 60 MWc dans l’Indre. Huit autres projets déjà autorisés devraient prochainement doubler cette puissance. Sept nouveaux dossiers sont en cours d’instruction, pour un total de 220 MWc supplémentaires, dont “Greenberry”, deux autres parcs de 30 MWc et un projet de 96 MWc à Velles. Le département compte en outre une vingtaine d’autres projets émergents de parcs photovoltaïques.