Engie et Neoen ont présenté, début 2021, un projet de “plateforme énergétique” de grande envergure, baptisé Horizeo, autour d’un parc photovoltaïque, sur la commune de Saucats, en Gironde.

D’une puissance d’1 GW, cette centrale photovoltaïque produira l’équivalent de la consommation annuelle de plus de 600 000 foyers. Le projet comprend également des batteries de stockage, une unité de production d’hydrogène vert, et un centre de données. La surface réservée aux panneaux solaires sera aussi utilisée comme terre agricole.

Avec Horizeo, Engie et Neoen allient photovoltaïque, stockage et hydrogène vert

« Le projet Horizeo est sans précédent et innovant dans sa capacité à produire de l’énergie renouvelable et il va beaucoup plus loin en combinant, sur un même site, des technologies du futur », expose Gwenaelle Avice-Huet, directrice générale adjointe d’Engie en charge des énergies renouvelables.

« Ce projet est conçu comme une véritable plate-forme énergétique à faible émission de carbone, combinant une énergie solaire mature et des innovations technologiques ambitieuses, telles que les batteries de stockage d’électricité », complète Paul-Francois Croisille, directeur général adjoint de Neoen.

Horizeo marque également une rupture dans le modèle économique des centrales renouvelables en France : « l’énergie produite sera valorisée par des contrats de vente d’électricité de gré à gré avec les entreprises, en dehors des procédures d’appel d’offres de l’Etat et des subventions associées », précise ainsi Gwenaelle Avice-Huet.

Avec ce projet, Engie et Neoen veulent démontrer que l’énergie solaire est mature, fiable et suffisamment compétitive pour assurer la fourniture directe d’électricité aux entreprises industrielles.