Situé au coeur des quartiers Nord de Marseille, l’éco-quartier intelligent Smartseille vient de recevoir le prix “Ville Intelligente” du Forum Smart City La Tribune. Une récompense méritée pour un projet qui allie une efficacité énergétique maximale et l’utilisation de la thalassothermie pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Situé au cœur du projet de rénovation urbaine Euroméditerranée, Smartseille est un îlot de cinq immeubles. Il est aussi un démonstrateur des potentialités énergétiques des villes du bord de la Méditerranée. Lancé voici 8 ans par Eiffage, ce projet a obtenu un financement de l’Etat à hauteur de 19 millions d’euros dans le cadre du Plan d’investissement d’avenir. Ainsi, deux immeubles ont déjà été inaugurés, un troisième est en construction.

Solidarité, partage et efficacité énergétique

L’ensemble associe des bureaux, dont le siège régional d’Eiffage, des logements, des équipements publics et privés (crèche, hôtel, commerces, résidence intergénérationnelle, groupe scolaire). Il s’appuie sur les principes de solidarité et de partage. Il comprend ainsi des espaces de travail partagés, un parking mutualisé favorisant le covoiturage et l’électrique, e-conciergerie, pièces « nomades » pouvant s’ajouter à plusieurs appartements différents en fonction des besoins des occupants, etc.

Mais c’est d’un point de vue énergétique que le quartier se distingue le plus fortement. Les matériaux de construction ont été choisis à la fois pour leur performances thermiques et pour leur aspect durable et local. Une étude précise de l’environnement, notamment du vent et de l’ensoleillement, a permis de construire un bâtiment limitant les effets du mistral et de l’ensoleillement estival.

Capteurs, compteurs communicants et coaching électrique

Bien isolé, conservant la chaleur en hiver, facile à rafraîchir en été, le bâtiment sera particulièrement peu énergivore. L’éclairage est faible en consommation (mélange de LED et de tubes fluorescents). Chaque immeuble de Smartseille sera par ailleurs équipé d’un ensemble de capteurs et de compteurs intelligents, pour l’eau, l’eau chaude, le chauffage et l’électricité.

Le but est à la fois de connaître, de maîtriser et d’optimiser la consommation du bâtiment, en l’adaptant constamment, en temps réel, à son utilisation. Les gaspillages sont proscrits, les dysfonctionnements et pannes immédiatement identifiés. Pour les aider, un service de coaching électrique est également disponible gratuitement pour les habitants de l’éco-quartier. Celui-ci offre une analyse de leur consommation et des possibilités de la réduire – avec un suivi dans le temps pour mesurer l’efficacité des nouvelles habitudes.

Un réseau de chaleur fourni par la thalassothermie, une énergie marine renouvelable

Autre spécificité de ce quartier : son système de chaleur, chauffage et climatisation, provient de … l’eau de mer ! Smartseille utilise en effet une énergie marine renouvelable, la thalassothermie. Son principe est de capter de l’eau de mer à proximité du littoral, à des profondeurs comprises entre 5 et 10 mètres, pour la conduire jusqu’à un échangeur thermique. Ce dernier est relié à une boucle d’eau douce, que l’eau puisée va refroidir ou réchauffer, selon la saison.

Cette boucle d’eau douce, connectée à des pompes à chaleur, permet de convertir cette énergie marine. Elle sert à atteindre la température adéquate pour le chauffage, la climatisation et l’eau chaude sanitaire. Cette technologie, connue depuis fort longtemps, présente l’inconvénient d’être très coûteuse à la construction et de nécessiter d’une grande expertise technique. Toutefois, sa rentabilité est vite atteinte, en quelques années.

Smartseille: 70% de renouvelable et réduction de 80% des gaz à effet de serre

Le réseau de thalassothermie de Smartseille est le fruit d’Optimal Solution, une filiale de Dalkia (groupe EDF). Ce réseau, inauguré en octobre 2017, permet à l’îlot d’atteindre 70% d’énergies renouvelables dans son réseau de chaleur. Aussi, il lui permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 80% et, pour les usagers, de diminuer leurs factures de 30%.

Par ailleurs, Smartseille pratique la solidarité énergétique : les bâtiments sont reliés entre eux et peuvent échanger de l’énergie chaud ou froid. L’objectif et de mutualiser les besoins et d’éviter les gaspillages, en utilisant le froid ou le chaud rejeté par un usager. « La chaleur dégagée lors de la production de climatisation pour les bureaux est récupérée et utilisée pour produire l’eau chaude sanitaire des logements et inversement. Résultat : zéro gaspillage énergétique », détaille Arnaud Westrich, Président d’Optimal Solutions.