SMAP (SMArt grid dans les Parcs naturels régionaux) a été lancé dans le village de Les Haies (département du Rhône). Premier smart grid à être testé dans une zone rurale en France avec des citoyens producteurs/consommateurs, il étudiera l’intégration et la gestion intelligente de la production d’énergie photovoltaïque locale sur le réseau électrique du village.

Les smart grids ne sont pas réservés aux zones urbaines, comme le démontre SMAP, le premier démonstrateur smart grid à être déployé dans un village en France. Il fait partie de la stratégie du TEPCV de Saint-Étienne Métropole et du Parc naturel régional du Pilat pour accompagner le développement des énergies renouvelables en zones rurales. SMAP est adossé à la première Centrale Villageoise mise en service en août 2014 et le projet va tester différentes configurations techniques pour évaluer les solutions optimales d’intégration des énergies renouvelables sur le réseau électrique basse tension.

Inauguré en décembre 2015, SMAP est un projet qui rassemble la production d’énergies renouvelables et des citoyens

Depuis 2010, le village accueille un projet pilote de « Centrales Villageoises », une initiative citoyenne lancée par les Parcs naturels régionaux de Rhône-Alpes, Rhônalpénergie-Environement (RAEE) et ERDF. Dans ce cadre, le village de 810 habitants a été doté de 500 m2 de panneaux photovoltaïques sur 8 toitures, publiques et privées.. En 2014, la puissance totale injectée sur le réseau de électrique basse tension est de 76 kWc. Afin de mener à bien ce projet, 160 actionnaires dont une majorité d’habitants se sont regroupés sous la SAS Centrales Villageoises de la Région de Condrieu. ERDF partenaire local de cette initiative citoyenne, conduit depuis janvier 2016 le projet selon 3 dimensions :

  • Le réseau :

Le projet vise à optimiser l’intégration au réseau de l’électricité d’origine renouvelable produite localement. Ainsi des compteurs communicants seront installés chez des habitants pour servir de capteurs sur le réseau et un dispositif de pilotage au niveau des postes de distribution publique sera mis en place pour gérer l’impact de la production locale sur la tension. Le réseau accueillera également une borne de recharge électrique et un véhicule électrique. Ce véhicule sera aussi utilisé comme solution de stockage local. La borne de recharge devrait être interopérable et utilisable pour les vélos électriques utilisés par les touristes répondant ainsi à l’objectif d’ « éco-tourisme » du Parc naturel régional du Pilat.

  • La communauté

Les citoyens seront sensibilisés à la maîtrise de leurs consommations énergétiques. Avec une animation pédagogique, SMAP projette de faire évoluer le comportement des utilisateurs du réseau électrique avec le soutien de l’association Hespul et le PNR du Pilat. Un des exemples d’initiatives lancées en ce sens est le concours « Familles à énergie positive ».

  • Le territoire

Le projet SMAP vise enfin à aider les territoires à mieux planifier le développement des énergies renouvelables pour atteindre leurs objectifs energétiques.