André Crocq, conseiller régional de Bretagne en charge de la transition énergétique et co-président de l’association SMILE, nous explique pourquoi le projet de Réseau Energétique Intelligent SMILE (« Smart Ideas to Link Energies ») a vu le jour.

Regroupant plus de 270 membres dans les régions Pays-de-la-Loire et Bretagne, SMILE sera à l’honneur durant l’European Utility Week 2019 (EUW), qui se tiendra du 12 au 14 novembre 2019 à la Porte de Versailles, à Paris.

Ce projet interrégional a vu le jour pour répondre à une certaine fragilité énergétique, les deux régions important en effet la majorité de leur énergie, qu’il s’agisse de l’électricité ou du gaz. La Bretagne et les Pays-de-la-Loire ont par ailleurs la volonté de produire des énergies renouvelables, comme en témoigne la signature du Pacte électrique Breton.

Pour autant, l’intermittence des énergies renouvelables pose la question, en particulier dans le domaine électrique, de la flexibilité des réseaux. André Crocq estime ainsi que “la question du pilotage des réseaux est déterminante pour l’atteinte de nos objectifs”.

Plus concrètement, André Crocq revient sur l‘accompagnement que propose SMILE aux porteurs de projets, qui font la part belle aux EnR et aux smart grids. L’association accompagne les projets du point de vue technique, mais aussi juridique et financier, via les agences de développement des deux régions.

Voir les autres vidéos de notre série sur l’EUW 2019.