La ministre de l’Ecologie et de l’Energie, Ségolène Royal, inscrira dans le projet de loi sur la transition énergétique sa volonté de faire des nouveaux bâtiments publics ou recevant des subventions publiques des bâtiments à énergie positive (Bepos).

Un pas vers le progrès avec les Bepos

L’idée est simple mais progressiste. Tout nouvel établissement public devra produire plus d’énergie qu’il n’en consomme. La gestion énergétique des bâtiments à énergie positive, environ une centaine en France, reposent sur des économies d’énergie, grâce à des techniques d’isolation fiable et des compteurs intelligents, mais aussi sur la récupération et la production d’énergie renouvelables grâce à des panneaux solaires, des pompes à chaleur par exemple.

Le gouvernement soutient la transition énergétique dans le bâtiment, en l’incluant dans le projet de loi sur la transition énergétique, mais aussi par des mesures fiscales incitatives. Par exemple, il existe depuis le 1er septembre, un crédit d’impôt de 30% pour les travaux d’isolation des particuliers, qui pourra atteindre près de 5000 euros pour un couple, ainsi qu’un fonds de 5 milliards d’euros prévu par la Caisse de Dépôts pour aider les collectivités locales dans ce domaine.

Les bâtiments privés devraient également prendre le virage.

Source : 20minutes.fr