Karine Revcolevschi, directrice régionale Enedis Ile-de-France Ouest et Christian Grellier, directeur innovation Bouygues Immobilier, dresse un bilan d’IssyGrid, premier smart grid français à l’échelle d’un quartier. Le démonstrateur, initié en 2012, a été expérimenté jusqu’en 2018.

Cette expérimentation a été le fruit d’une collaboration entre différents acteurs, ainsi que le souligne Christian Grellier, de Bouygues Immobilier : “Nous ne pouvions pas réaliser [ce projet] seuls. Nous nous sommes entourés de professionnels spécialisés dans leur domaine, comme Enedis et Microsoft sur la partie données“. Pari réussi pour le consortium qui a concrétisé le pilotage énergétique en temps réel d’un quartier – une première nationale. Un projet qui ouvre la voie à d’autres smart grids urbains.

Karine Revcolevschi revient quant à elle sur le bilan chiffré d’IssyGrid, à savoir : 2 000 logements équipés, soit 5 000 habitants dans l’espace résidentiel du Fort d’Issy, et 160 000 m2 de bureaux, dans le quartier d’affaires Seine Ouest.

La directrice régionale Enedis Ile-de-France Ouest met aussi en exergue les avancées techniques obtenues dans le cadre du projet IssyGrid. C’est en effet à Issy-les-Moulineaux que la première génération de compteurs Linky a été installée. Des projets de stockage ont également vu le jour avec le pilotage de batteries usagées Renault et des panneaux photovoltaïques ont été installés sur des toitures d’immeubles. L’ensemble a été chapeauté par des outils de pilotage en temps réel de la production et de la consommation d’électricité.