r Pour Laurence Tubiana, Présidente et Directrice Exécutive de la Fondation Européenne pour le Climat, concilier transition énergétique et justice sociale, c’est d’abord prendre en compte l’impact des mesures prises sur les revenus et sur l’emploi des personnes. C’est aussi anticiper, pour préparer chacun à cette transition dans les usages, dans la consommation, dans les emplois et dans les investissements. Il s’agit d’une approche à court terme, pour amortir les chocs, tout autant qu’une approche à plus long terme.

Trois ans et demi après la COP 21, où en sommes-nous ? Il est temps de reconstruire un momentum politique, estime Laurence Tubiana. Alors que les Etats-Unis ont quitté l’Accord de Paris, on constate d’une part que le mouvement vers la transition énergétique dans l’économie réelle est trop lent, bien que les entreprises et les collectivités locales l’aient bien engagé. D’autre part, on constate également un mouvement citoyen dans beaucoup de pays du monde. Les citoyens se manifestent pour accélérer l’action climatique, ce qui va dans le bon sens.

L’enjeu d’ici 2020 consiste à accélérer les actions au service de la transition énergétique.

Découvrez les autres vidéos de la série “L’Europe et l’engagement des femmes”.