Capitaliser sur l’intelligence artificielle pour servir la résilience du réseau électrique : c’est la mission que s’est donnée Alteia. La société vient de signer un contrat avec Enedis pour l’utilisation de sa plateforme digitale.

La technologie développée par Alteia « permet d’agréger des données de toutes formes, et de les analyser grâce à l’intelligence artificielle », résume Mickaël de Lagarde, CEO de l’entreprise. En utilisant la plateforme, Enedis va ainsi pouvoir « créer ses propres applications pour analyser ces données et intégrer les résultats dans ses processus industriels ».

L’IA pour automatiser les processus de maintenance

Il s’agit d’une part de s’en servir pour l’inspection des lignes électriques, ainsi que l’explique le fondateur d’Alteia : « grâce à l’imagerie et à l’IA, Enedis va pouvoir repérer des défauts sur les lignes électriques. Cela permet d’automatiser le processus de maintenance ». Et d’autre part, d’anticiper l’entretien du réseau, en particulier lorsque la végétation pousse trop près des lignes électriques : « cela permettra de prévoir les interventions d’élagage et de maintenance des réseaux », détaille Mickaël de Lagarde.

Une solution qui séduit les industriels de l’énergie, au point qu’Alteia vient de signer un autre accord avec GE Digital, qui commercialisera les solutions électriques d’Alteia sous son propre nom. Pour les grandes entreprises, l’IA est un outil puissant qui permet d’exploiter d’immenses quantités de données. Dans cette perspective, le rôle de la plateforme Alteia est ainsi de « fournir aux entreprises le matériel nécessaire à leur transition digitale, en particulier dans le domaine de l’intelligence visuelle et de l’analyse d’image orientée vers les processus industriels ».