En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant la mesure d'audience. OK ou Refuser

Le projet Smile pour le Grand Ouest : vers le plus grand smart grid de France ?

Smart Grids Publié le

Le projet SMILE est un projet de réseaux électriques intelligents qui prévoit un déploiement sur quatre départements du Grand Ouest. Avec ce projet, les smart grids en France entrent dans une toute nouvelle dimension.

Lauréat de l’appel à projet du plan « Réseaux Electriques Intelligents » (REI), le projet Smile déploie sur quatre départements, dans le Grand Ouest, un smart grid à l’échelle industrielle. Regroupant petites et grandes entreprises, gestionnaires de réseaux, collectivités locales et centres de recherche, rejoint récemment par Honda, Smile ambitionne une optimisation maximale du rapport consommation / production d’électricité, ainsi qu’une intégration massive des énergies renouvelables et de la mobilité électrique.

Suite à un appel à projets du gouvernement dans le cadre du plan « Réseaux Electriques Intelligents », trois projets ont été désignés en mars 2016 pour mettre en œuvre à l’horizon 2020 des solutions REI à grande échelle et au niveau industriel.

Dans les Hauts-de-France, You & Grid se caractérise par un portefeuille d’une dizaine de projets dans la lignée de la troisième révolution industrielle, dont un projet emblématique située dans la Métropole Européenne de Lille, So Mel So Connected. FLEXGRID se déploie quant à lui sur la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Métropoles de Nice, Marseilles et Alpes de haute Provence), en se centrant sur la question cruciale de la flexibilité énergétique, tant en production qu’en consommation, et sur la variété des situations expérimentées.

 

Smile, « premier déploiement à grande échelle des réseaux électriques intelligents en France »

Le troisième lauréat Smile (pour « Smart Ideas to Link Energies ») est également très ambitieux, tant en ce qui concerne la taille, les technologies innovantes que le budget, est sans conteste le projet Smile. Situé dans les régions Bretagne et Pays-de-la-Loire et doté d’une enveloppe comprise entre 260 et 300 millions d’euros, Smile veut déployer, à l’horizon 2020, un ensemble de solutions smart grid sur 4 départements (Loire-Atlantique, Vendée, Morbihan, Ille-et-Vilaine) et les îles du Finistère (Ouessant, Sein et Molène), en s’appuyant sur les métropoles de Rennes et de Nantes.

« Le projet SMILE est le premier déploiement à grande échelle des réseaux électriques intelligents en France pour assurer une fourniture d’électricité durable, économique et sécurisée. L’enjeu est de faire du Grand Ouest une vitrine de l’excellence française en matière de smart grids » a déclaré Bruno Retailleau, Président de la Région Pays de la Loire. Smile regroupe près de 180 partenaires, grands groupes industriels, PME et PMI, collectivités, centres de recherche, financiers. Il met en œuvre l’installation d’une multitude de sources d’énergies renouvelables : 262 projets photovoltaïques, pour une puissance totale de 83 MW, 30 projets éoliens, pour 262 MW installés, 29 projets biogaz pour 20 MW – ainsi que des expérimentations grandeur nature d’énergies renouvelables marines. Plusieurs de ces projets seront associés à des solutions de stockage d’électricité.

En termes de solutions smart grids, Smile se concentrera tout particulièrement sur l’optimisation du rapport consommation / production d’électricité, qui sera testée dans des environnements variés – bénéficiant de la diversité de situation qui caractérise le territoire couvert par le REI : une façade maritime, des zones touristiques (avec des pics saisonniers de consommation), des îles, des ports et des zones industrielles.,

 

Comprendre le projet SMILE

projet-smile

Source: Bretagne Développement Innovation

Des véhicules électriques en soutien du réseau

Des stations de pilotage seront également installées pour gérer l’éclairage urbain et l’intégration des véhicules électriques. En la matière, Smile vient d’annoncer un nouveau partenariat avec Honda, pour expérimenter le Honda Power Manager : cet outil permet à la batterie de la voiture électrique d’être reliée de manière bidirectionnelle au réseau électrique.

L’automobiliste devient ainsi à la fois consommateur et contributeur du réseau : en cas de pic de demande d’électricité sur le réseau, la batterie de la voiture, une fois chargée, peut fournir de l’électricité soit pour le logement (qui, dans ce cas, ponctionnera moins d’électricité sur le réseau) soit directement pour le réseau électrique.

 

Une plateforme globale pour partager des données

Nommée PRIDE (pour « Plateforme Régionale d’Innovation pour les Données d’Energie »), cet outil haute technologie est développé spécifiquement pour Smile : « PRIDE prévoit de synthétiser et standardiser en un endroit unique les informations disponibles des sous-projets déployés afin de démontrer et d’analyser l’efficacité du déploiement vis-à-vis des objectifs de maitrise des consommations électriques. » expose Bertrand Yeurc’h, chef de projet PRIDE.

Smile préfigure donc bien le REI de demain, capable d’intégrer des problématiques et des territoires variés, toujours au service d’une optimisation énergétique durable, respectueuse de l’environnement et économiquement dynamique.

Précédent

Salon Smart City + Smart Grids : l’édition 2017 arrive !