En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant la mesure d'audience. OK ou Refuser

Privilégier l’éco-conception plutôt que le recyclage

Interview de Serge Orru, conseiller auprès de la Mairie de Paris, Économie circulaire, développement durable, climat, énergies et environnement

Gouvernance & société Publié le

© Serge Orru - Reseau Durable

Retranscription

Grâce à une économie circulaire, grâce à une économie de fonctionnalités, grâce à l’éco-conception, grâce au biomimétisme, grâce à l’économie de partage, on va réduire drastiquement la destruction de notre environnement immédiat et lointain, c’est à dire que votre caméra, mes vêtements, mon automobile, ils puissent être éco-conçus mais dès le départ et bien en amont de son éco-conception.

On pense que recycler c’est l’idéal mais recycler c’est beaucoup d’énergie, c’est beaucoup de matières chimiques, c’est beaucoup de transport, donc c’est un pis-aller. Je ne suis pas contre le recyclage mais on ne peut pas se contenter de cela.

Donc si n’importe quel produit de par le monde est éco-conçu selon des règles et les Nations Unies, l’OMC, l’Union européenne ceux là doivent servir  à ça, des règles pour que chaque produit puisse être éco-conçu, puisse moins impacter ou pas impacter du tout notre environnement.

Alors ça vaut le coût. Pourquoi? Parce qu’on va avoir une plus value dans la façon de fabriquer, dans notre savoir-faire, dans notre technologie et là on va pouvoir supplanter les géants asiatiques ou les américains.

Serge Orru, conseiller auprès de la Mairie de Paris, Économie circulaire, développement durable, climat, énergies et environnement