En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant la mesure d'audience. OK ou Refuser

Emmanuelle Cosse : « 100% des nouveaux bâtiments à énergie positive en 2020 »

Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat durable

Villes & territoires intelligents Publié le

© Emmanuelle Cosse - Reseau Durable

Retranscription

Notre volonté c’est que ce que l’on va construire soit moins émetteur de gaz à effet de serre et en même temps assure un bon confort d’habitat et aussi qu’on ait des bâtiments qui soient sobres en consommation d’énergie. D’où le fait que nous avons que jusqu’en 2020, tous les bâtiments que l’on va construire soient des bâtiments à énergie positive, c’est-à-dire qu’ils produisent de l’énergie.

Mais ça va changer considérablement les choses parce que cette production d’énergie ne va pas se faire que sur le bâtiment comme ici. Elle va se faire en s’appuyant aussi sur son environnement, les autres bâtiments à côté déjà construits, les routes. Parce que vous avez plein de manières différentes de produire de l’énergie sur par exemple des panneaux que vous pouvez mettre sur les toits.

La question est donc de produire mais aussi après de redistribuer parce que la production ne peut pas que pour le bâtiment. Parfois, vous allez avoir plus d’énergie produite que consommée. Donc cela veut dire aussi que maintenant on intègre la question de l’énergie dans l’aménagement et dans la construction, ce qui change totalement la manière de faire là où avant on avait pour ambition simplement d’avoir des bâtiments sobres en consommation.

À partir du moment où on dit qu’ils sont énergétiquement sobres en énergie positive, cela veut dire aussi qu’on les inclut dans leur environnement local. Et c’est pour cette raison qu’actuellement nous travaillons justement à différents types de réglementation pour essayer de voir si c’est possible déjà. C’est notre ambition que tout soit énergie positive, mais est-ce que c’est possible vraiment justement qu’on travaille un peu moins de 4 ans pour avoir cette ambition là ?

Et c’est vrai aussi que, je crois que la généralisation des bâtiments à énergie positive sera possible parce qu’on a une très grande innovation en matière énergétique. En matière d’outil adapté, d’ailleurs ça se modernise aussi, on a plus de capacité à faire de la production énergétique.

Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat durable