Didier Colin, actuellement Directeur Territorial chez Enedis revient sur le projet VENTEEA et la nécessité d’assurer la régulation de tension sur les réseaux électriques.

Pourquoi le projet VENTEEA ?

Le projet VENTEEA se situe dans l’Aube, département qui concentre le plus d’éoliennes en France. Il a été initié par Enedis et huit partenaires industriels tels Schneider Electric, General Electric ou encore EDF. Ce projet a pour objectif de proposer plus de raccordements éoliennes au meilleur coût.  Le budget total représente 23,8 M d’euros dont 11,6 pris en charge par Enedis.

Didier-Colin-Venteea-Aube
Le projet VENTEEA réunit le plus grand nombre d’éoliennes de France, dans l’Aube. Photo: Entzmann Cyril

Les projets traités sont nombreux et visent à accéder à cet objectif de rationalisation des coûts. Didier Colin revient sur certains d’entre eux. Ainsi, on compte parmi eux le projet de régulation de tension. Il s’agit de distribuer de l’électricité de manière constante. La régulation de tension permet, dans les réseaux électriques traditionnels, aux appareils connectés dans les foyers de ne pas subir de variations de puissance électrique.

Assurer la régulation de tension sur les réseaux électriques, un enjeu majeur pour Didier Colin

Pour prendre en compte l’état réel de la production, élément essentiel des réseaux électriques, plusieurs techniques existent. Par exemple « l’estimation d’ état » des réseaux électriques permet d’améliorer la robustesse et la précision des réseaux électriques.

Grâce à l’intelligence numérique il est désormais possible de travailler sur un échange permanent de données entre le producteur et le distributeur. Cet échange de données permet de suivre en permanence l’état du réseau.
Enfin, une autre technique se couple aux précédentes qui est celle du recours au stockage électrochimique de 2 MW.

Le stockage électrochimique de l’énergie est primordial dans nos sociétés. Thomas Drizart dans l’une de nos précédentes vidéo de présentation de Démonstrateurs Smart Grids revenait sur l’importance du stockage électrique. Les énergies renouvelables sont par nature intermittentes, et leur stockage est un gage de leur maintien. Il faut pouvoir mettre en réserve pour les périodes de creux d’énergie. Par exemple, l’énergie solaire n’intervient qu’en journée et elle atteint son paroxysme à certaines heures déterminées.

Découvrez notre série consacrée aux démonstrateurs smart grids.