En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant la mesure d'audience. OK ou Refuser

Le décret IRVE pour favoriser le développement des infrastructures de recharge pour véhicule électrique

Smart Grids Publié le

© Metropolitan Transportation Authority

Le décret IRVE publié ce 12 janvier au Journal Officiel concerne les bornes de recharge pour véhicules électriques (sauf les infrastructures sans fil ou qui fonctionnent par induction), les dispositifs d’échanges de batteries, les infrastructures pour la recharge des autocars et autobus et les véhicules de catégorie L; c’est-à-dire les véhicules à moteur à deux ou trois roues et quadricycles à moteur. Le décret prévoit des dispositions pour harmoniser les prises qui équipent les stations de recharge, mais aussi pour l’avènement de la recharge intelligente, l’interopérabilité et l’open data.

IRVE : Des prises tri-standard pour recharger les véhicules électriques

Les prises destinées à la recharge des véhicules électriques installées en France respecteront les standards européens : après 2024, seuls les chargeurs de type Combo 2 en courant continu et les chargeurs de type 2 en courant alternatif seront installés. Outre des obturateurs de sécurité, une prise domestique sera exigée pour chaque station de recharge ouverte au public, en plus des contraintes imposées par la directive européenne à partir du 1er mars 2017. Un connecteur CHAdeMO en courant continu sera obligatoire à partir du 1er juillet 2017 jusqu’au 31 décembre 2024. En cas de non-possibilité d’installer ces trois prises sur la même station, des bornes complémentaires pourront être installées à proximité. Les stations ont un délai de six mois afin de se mettre à jour pour répondre à ces nouveaux critères.

IRVE : Pilotage énergétique et recharge intelligente

Outre le tri-standard, ce décret souhaite aider au développement d’outils de pilotage énergétique intelligent, en concertation avec le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, pour apporter plus de flexibilité à la recharge électrique et au réseau. Ce dispositif prévoit des coûts de raccordement à la charge de la collectivité. Le volet sur le pilotage énergétique intelligent vise à conserver la qualité de l’approvisionnement du réseau avec l’arrivée des véhicules électriques.

IRVE : Interopérabilité et open data

Le décret met aussi en place plusieurs dispositions pour l’usager : les points de recharge pourront être contrôlés à distance afin d’anticiper et de régler tout dysfonctionnement rapidement. Les utilisateurs qui ont un abonnement chez l’opérateur de mobilité gérant la station de recharge pourront payer leur recharge directement à leur opérateur si celui-ci a conclu un accord d’interopérabilité avec l’aménageur. Il est important de noter qu’en cas d’absence d’abonnement, la recharge et le paiement seront aussi possible. Le décret vise aussi à garantir aux utilisateurs un dispositif d’information efficace basé sur des données ouvertes accessibles sur le site www.data.gouv.fr afin de communiquer sur la localisation des points de recharge et leurs caractéristiques. Pour la maintenance des stations de recharge, des inspections annuelles et des installateurs qualifiés et accrédités sont aussi prévus dans ce texte qui devient une référence pour le secteur.