Retranscription

On va pouvoir grâce à des compteurs intelligents avoir des acteurs du système électrique qui vont rentrer dans le monde du service.

Aujourd’hui en France sur le parc EDF ou le parc français vous avez six profils statistiques moyens de consommation résidentielle. Donc vous avez six clients résidentiels types qui sont dépendants de leur profil de chauffage électrique, ballon d’eau chaude, chauffage au gaz etc.

Avec des compteurs comme Linky on va pouvoir avoir un accès beaucoup plus fin à ces données là. On va apporter un élément du système de gestion des données dans le foyer pour plus d’intelligence, une variabilité des prix qui peut refléter de nouveaux services que les fournisseurs d’énergie pourront pousser au près de leur consommateur.

Des compteurs comme Linky et Gazpar servent en fait à rendre le consommateur acteur de cette chaine. C’est eux qui ont le pouvoir de prendre les décisions de consommation au moment ou ils le souhaitent en automatisant ou pas leurs usages.

Imaginez demain vous pourrez avoir de l’heure pleine, de l’heure creuse, à la carte. Vous pourrez avoir un accès à la puissance qui va être en fonction de vos besoins en temps réel, donc plus de risque de voir disjoncter votre installation électrique.

Et avoir des modes de facturation qui reflètent cette consommation personnelle de l’énergie. On peut très bien imaginer demain avoir un peu comme le souhaitait la loi Brotte il n’y a pas très longtemps des blocs d’énergie facturés pour une utilisation minimale qui est bien paramétrée pour votre foyer.

Et augmenter le prix de l’énergie quand on va recommencer à entrer dans le futile ou l’illusoire. Et en fait avoir une utilisation beaucoup plus responsabilisée de cette énergie là. On peut imaginer aussi que l’énergie soit plus chère quand elle est moins décarbonée.