Lancé depuis 2016, le projet Alger Smart City prévoit un développement des secteurs de la mobilité, de l’environnement et de l’économie locale. La ville d’Alger vient également d’ouvrir deux laboratoires à ciel ouvert pour tester et évaluer la faisabilité de solutions. Découverte.

La wilaya d’Alger est une subdivision administrative regroupant la ville d’Alger et ses alentours, soit 1 190 km2, pour environ 3 millions d’habitants.. Fin 2016, cette wilaya a lancé officiellement le projet « Alger Smart City ».

Alger Smart city : un développement ambitieux

Ambitieux, le projet veut faire de la capitale de l’Algérie un exemple de déploiement de solutions intelligentes dans un pays émergent, centrées sur les données et leur exploitation. Alger Smart City comprend ainsi « les aspects liés à l’acquisition de données (capteurs, etc.), à la transmission de données (réseaux sans fil, réseaux en fibre optique, etc.), à la gestion des données (stockage, Cloud, métadonnées, etc.), et à l’optimisation des activités de la ville (intelligence artificielle, analyse, etc.), appliquée aux différents composants de la smart-city », détaille un document de la wilaya.

« L’essence du projet de la Smart City Alger est de concevoir une stratégie de mise en œuvre pragmatique avec une synergie en termes de développement d’écosystèmes de tech startups, de partenariats publics-privés, et de valorisation des technologies Leapfrog pour l’accélération du développement technologique » expose le Dr Riad Hartani, Conseiller stratégique en Technologie pour la Smart City Alger.

La vision algéroise de la smart city est d’optimiser le partage des données entre les différents départements de la ville et les citoyens, de favoriser l’économie locale en créant un tissu de PME et de start-ups, de réduire la consommation d’énergie et d’améliorer la mobilité dans la ville. L’année 2017 a été consacrée à la planification ; 2018 sera celle de l’expérimentation grandeur nature.

Ouverture de deux laboratoires pour solutions intelligentes

Deux laboratoires à ciel ouvert ont été inaugurés fin mars 2018 à Alger : « La mise en place de deux territoires d’innovation urbaine dans le cadre du projet Alger Smart city a pour but d’expérimenter en conditions réelles ces solutions innovantes de ville intelligente en utilisant des technologies de pointe afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens« , a précisé la conseillère à la wilaya d’Alger et responsable des investissements des projets Alger smart-ville et startups, Fatiha Slimani.

Ces deux laboratoires sont des territoires représentatifs d’une majorité de situations urbaines – parc, parcelle de terrain non construit, bâtiment commercial, bâtiment d’habitation, bâtiment administratif… Plusieurs solutions innovantes y seront testées, notamment l’éclairage intelligent, qui est au cœur de la stratégie d’économie d’énergie que veut mettre en place Alger, mais également des solutions d’irrigation et de places de parking connectées, ou une démonstration de gestion intelligente du trafic et du traitement des déchets.

Un sommet international sur la smart city à Alger

Signe de la volonté de placer la capitale algérienne au cœur des nouvelles technologies urbaines, l’édition 2018 du Smart Cities Global Technology & Investment Summit se tiendra à Alger les 27 et 28 juin : 4 000 participants sont attendus, d’envergure nationale et internationale, notamment de nombreux investisseurs, que le projet Alger Smart City veut tenter de convaincre.

Ce sera également l’occasion pour les experts algériens de rencontrer leurs homologues étrangers et de découvrir de nouvelles technologies et solutions applicables à Alger : « Notre but est de favoriser la mise en place de partenariats internationaux et l’échange de connaissances en matière de développement de ville durable et d’investissement high tech. La technologie nous offre la possibilité d’améliorer la vie de nos concitoyens grâce à des investissements intelligents et connectés au sein même des infrastructures et services du pays. Nous sommes déterminés à mobiliser cette force afin d’accélérer la croissance économique de notre ville, de notre pays, de la région et d’ailleurs » détaille le Wali (responsable de la wilaya) d’Alger, Abdelkader Zoukh.